L’Esperluette #03 : FOCUS SUR LA MARQUE EMPLOYEUR

La marque employeur : les secrets de la culture d'entreprise et du recrutement

Dénicher de nouveaux talents, fidéliser les employés, engager les collaborateurs ou tout simplement rendre attractive l’entreprise, voilà l’objectif de la marque employeur aujourd’hui. Seulement 40 % des entreprises intègrent la marque employeur dans leur stratégie marketing et RH. Chiffre révélateur d’une stratégie encore pas assez répandue.

La marque employeur est au cœur des attentes et demandes des salariés et/ou des futurs talents. En effet quoi de mieux que de rayonner en interne, de fédérer des équipes, créer une cohésion, un sentiment de bien-être et ainsi donner envie aux talents de rejoindre une équipe dotée d’une véritable culture d’entreprise ?

#POURQUOI Y SUCCOMBER ?

Aujourd’hui, internet est la source d’information n°1 pour les jeunes recrues, qui sont donc les talents de demain. Ces derniers se fient naturellement à une image de marque bien précise. La marque employeur permet donc, à la fois de recruter des talents, mais aussi de fidéliser en interne en créant la fierté d’appartenance.

Les employés sont les premiers ambassadeurs d’une entreprise : soigner la marque employeur apparaît donc évident.

Les conditions de travail, l’ambiance, la formation, les avantages sociaux, les engagements écologiques et sociétaux sont autant d’éléments qui composent la marque employeur. Il est question ici de trouver un équilibre, une harmonie quant à la mise en place de la stratégie.

 

Des chiffres qui parlent :

  • 75 % des chercheurs d’emplois prennent en compte la marque employeur avant de postuler.
  • L’ambiance de travail fait basculer 75 % des décisions lors d’une recherche d’emplois.
  • 41 % des jeunes diplômés optent pour les réseaux professionnels pour en savoir davantage sur l’entreprise.

 

La marque employeur repose donc sur 3 piliers :

  • L’identité : les activités, les valeurs, la culture, la politique RH et sociale.
  • L’image interne : que les employés actuels ou anciens ont de l’entreprise.
  • La réputation externe : représentation que se font le grand public, les consommateurs et les partenaires de l’entreprise.

 

#COMMENT PROCÉDER ?

Il est primordial, dans un premier temps, de créer une identité de marque : d’assoir des valeurs qui la représentent, de cultiver une politique RH et sociale juste permettant ainsi de poser les bases de la culture de l’entreprise.

S’articulent ensuite deux étapes qui consistent à mettre en place une stratégie de marque employeur.

 

Deux questions animent et guident cette stratégie :

  • Comment faire rayonner ma marque et fédérer en interne ?
  • Comment attirer de nouveaux talents ?

 

Dans un premier temps, il ne faut pas oublier que les employés sont les meilleurs ambassadeurs. Il est impératif de créer du lien et de la cohésion entre les équipes. Les employés doivent avoir à l’esprit que leurs voix sont entendues, qu’elles comptent et qu’elles ont un impact positif sur l’évolution de la société. Plus les employés se sentiront valorisés, plus ils contribueront à la bonne image de l’entreprise.

 

Comment ? En témoignant, en recommandant de manière positive ! Vous pouvez créer des réseaux internes, pour que les services communiquent entre eux, des évènements, des team building, etc.

 

La première étape est intimement liée à la seconde : recruter des talents.

 

Si les employés véhiculent une image plus que positive de l’entreprise, les demandeurs d’emploi vont être attirés. En parallèle de cette image, le talent, veut et va se documenter sur l’entreprise. Celui-ci va donc chercher un site (ou une page) carrière, qui fait aujourd’hui partie intégrante de la stratégie de marque employeur.

 

Le candidat va également réaliser de la veille et analyser la présence sur les sites de notations d’entreprises. Véritable transparence de la part des employés, ils retranscrivent leurs expériences, et nourrissent les débats. C’est finalement un bilan ou encore un carnet de notes qui peut être consulté par tous : l’entreprise peut répondre aux avis et commentaires laissés sur la plateforme.

 

Ces systèmes de notations, et des plateformes comme Glassdoor ou Indeed, mettant en avant un enjeu majeur, la transparence des entreprises, n’est pas sans conséquence. En effet, évaluer sa société dans son entièreté (les valeurs, l’ambiance au travail, la rémunération, les perspectives d’évolutions, l’attitude de l’entreprise, etc..), peut s’avérer être une opportunité et/ou comme une menace.

Sur ce site : témoignages, portraits, valeurs de l’entreprise, offres d’emplois et plus encore. Pour les plus malins, il est possible de faire matcher le CV d’un candidat avec vos offres d’emplois : expérience et personnalisation sont au rendez-vous, accompagnées d’un gain de temps certain.

 

De manière générale, la règle d’or est certainement celle de la transparence sur la culture d’entreprise et des métiers. Les valeurs véhiculées par l’entreprise doivent véritablement se ressentir parmi les actions mises en place : des témoignages, une présentation des différents parcours, la réalité des métiers, un blog RH, les réseaux sociaux, etc.

 

Une newsletter régulière peut être un plus pour l’interne, afin d’assurer le sentiment d’appartenance. En effet, pour un salarié, rien de pire que d’apprendre une information ou une actualité sur son entreprise par quelqu’un qui n’en fait pas partie !

 

#EXEMPLES :

 

McDonald’s : L’identité de l’entreprise en tant qu’employeur est valorisée par la reprise du slogan de la marque afin de faire rayonner les enjeux business et humain : “Venez comme vous êtes” (même en claquette, chaussette). Le message marketing démontre un positionnement inclusif d’une entreprise qui recrute des profils diversifiés qui ont vocation à évoluer.

 

Mazars : Les équipes RH ont lancé un chatbot “SAM” qui interagit avec chaque candidat potentiel afin de le guider à travers le site. Le plus ? Sam joue les entremetteurs en faisant matcher les CV avec les offres correspondantes.

 

Decathlon : Le Sport lover frappe en puissance en étant présent sur quatre réseaux sociaux, LinkedIn, Twitter, Instagram et Facebook. Les pages “Decathlon Talents”, non pas “America’s Got Talent”, dévoilent les coulisses de l’entreprise, les accomplissements et les réalisations des employés.