L’Esperluette #02

L’impact puissant des influenceurs sur notre société

« J’ai acheté cette robe grâce aux réseaux sociaux et cette influenceuse », « Je vous mijote un petit plat que j’ai vu hier sur Instagram ! », « J’achète de plus en plus de la seconde main grâce au vide dressing des influenceurs »  ..

Vous l’aurez remarqué, nous sommes tous influencés par certaines personnes et c’est sur les réseaux sociaux, notamment Instagram, que cette influence opère.

A l’instar de Kim Kardashian et de ses 226 millions d’abonnés, devenir influenceur est pour certains un objectif de vie. Autant de possibilités de sujets à traiter que de thématiques existantes.

Mais alors les codes de l’influence peuvent-ils être retranscrits dans tous les domaines ?

Est-il possible de parler de sujets sensibles et sérieux comme de médecine, de politique ?

QU’EST-CE QUE L’INFLUENCE ?

D’après le dictionnaire, l’influence est tout simplement l’action exercée sur quelqu’un ou sur quelque chose. Plus globalement, l’influence représente l’obtention de ce que l’on veut sans la force ni la violence, mais par le consentement.

 

Aujourd’hui on ne se proclame pas influenceur, on le devient par le plébiscite de sa communauté en faisant appel à quatre piliers fondamentaux :

– Un storytelling accrocheur et personnifiant

– Une représentation d’intérêt, d’un domaine

– Des réseaux sociaux

– Une relation de confiance

 

L’influenceur évolue dans un domaine qui lui correspond, qu’il choisit afin ensuite d’être choisi par les followers (les internautes abonnés au profil d’une personnalité ou d’une marque).

 

LE VIRAGE DE L’INFLUENCE

De prime abord, l’influenceur s’apparente à une personne physique, mais certains cassent les codes classiques en créant de toutes pièces des influenceurs.

 

C’est le cas de Publicis, qui repense l’influence en lançant sur Instagram une abeille influenceuse dénommée « B » .

Cette campagne a permis de financer des projets liés à la préservation de la biodiversité en plus de remporter le Grand prix Stratégies de l’influence.

Aujourd’hui « B » l’abeille compte plus de 280 000 followers et partage chaque semaine, comme une véritable influenceuse, sa routine quotidienne, son life style, ses voyages… le tout sur fond de messages pédagogiques sur les abeilles.

L’objectif ? Utiliser la puissance de l’influence au service de projets concrets de manière plus légère afin de toucher une cible jeune.

Toutefois, la force de l’influence peut être utilisée pour véhiculer un message concret à caractère formel, car les réseaux sociaux sont devenus des canaux de communication à part entière. Ils sont utilisés par les marques et les personnalités publiques pour promouvoir des produits et services, et ponctuellement transmettre un message.

 

C’est le cas d’Emmanuel Macron, qui se met en scène sur TikTok afin de toucher une cible jeune. Ici, pas de challenge, de « choré » ou de tutos makeup mais des vidéos du président français pour promouvoir l’insertion professionnelle chez les jeunes, ou encore mettre en avant la plateforme Parcoursup dédiée aux vœux des études supérieures des bacheliers.

Il s’agit ici d’une manière moderne d’utiliser son influence diplomatique et politique auprès des jeunes afin de créer un lien de proximité inexistant auparavant.

Vous l’aurez compris, les influenceurs font aujourd’hui partie intégrante des campagnes de communication. Ils sont de plus en plus sollicités et font appel à des agences pour gérer leurs partenariats.

 

Le groupe Accor Hôtel décide d’inverser la tendance en positionnant l’influenceur en tant que démarcheur de la marque par le biais d’un formulaire en ligne permet aux influenceurs et aux journalistes de « postuler » pour un partenariat avec leur plateforme.

Pour le groupe, il s’agit d’un gain de temps certain pour qualifier et sélectionner les partenariats. Pour les journalistes et les blogueurs, de passer un séjour gratuit en contrepartie de visibilité.

Le Groupe Accor démontre la puissance de l’influence et assoit la place de cette dernière en tant que véritable moyen de communication.

 

 

EXEMPLE :

En ce début d’année, le président Emmanuel Macron a créé l’évènement sur Youtube, en lançant un défi aux très célèbres Mcfly et Carlito (duo d’influenceurs très célèbre auprès des 15 – 25 ans). Si ces derniers parvenaient à faire une vidéo de sensibilisation sur les gestes barrières en atteignant le seuil des 10 millions de vue, le président se prêtait alors à un de leur célèbre jeu intitulé “Le concours d’anecdotes”.

Pari réussi en moins d’une semaine, la vidéo en est d’ailleurs aujourd’hui à 15,6 M de vues.

Force de constater qu’une personnalité publique à caractère stricte peut faire appel à des influenceurs décalés et humoristes afin de faire véhiculer un réel message.

 

« Je me souviens » (clip gestes barrières)

 

 

Conclusion :

 

L’influence est donc un moyen de communication présent depuis une dizaine d’années. Malgré son arrivée récente, elle s’est vu évoluer tant sur les outils que sur les personnes qui l’utilisent ou encore la nature des messages véhiculés.

Les marques ne peuvent aujourd’hui plus se passer de l’influence, elle est en effet moins chère qu’une communication classique, permet de toucher une cible plus large et de calculer des taux de rendement plus facilement et explicitement.

Mais aujourd’hui, doit-on parler d’influenceurs pour les personnalités célèbres qui sont influents de fait ou de métier ?

Existe-t-il une différence d’influence entre Lena Situation et Brad Pitt ?